Pour lire les vidéos avec une meilleure qualité, cliquez sur le bouton hq

 

 

"Depuis l’Antiquité, la fève est considérée comme “symbole des morts”.
Signe de leur existence,
offrande à leurs descendants,
retour du bon temps.

Mais il est aussi symbole de l’embryon,
l’enfant à naître y est représenté, et à la fois l’âme d’un ancêtre, dans une conception de renaissance, les Égyptiens imaginaient la vallée de la mort, comme un” champ de fèves” en attendant la réincarnation,
phase de la vie,
symbole du cycle de la vie,
et donc selon les Pythagoriciens manger des fèves c’est manger ses ancêtres et se couper de ses éventuels descendants.
Car en mangeant vous coupez le flux de la vie.

La fève a néanmoins connue d’autres destinées gastronomiques,
fruit des offrandes lors des cérémonies de mariage et des labours.

En Occident, le retour de la fève, christianisé, se fera à l’occasion de l’Epiphanie,
ou le roi élu mordra d’abord sur une fève, symbole de son élection d’un jour.
Sorte de petit Jésus, petit enfant, sauveur."
( sources :petite-lanterne.over-blog)